Image default
Immobilier

Logements étudiants : avantages et inconvénients des résidences étudiantes

Deux principales options sont disponibles lorsqu’on souhaite poursuivre ses études supérieures en France : les cités universitaires, qui sont publiques et gérées par le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), et les résidences étudiantes, qui sont privées et qui comprennent tout un pack de services. Ce petit tour d’horizon peut aider ceux qui envisagent de s’installer dans une résidence étudiante.

Les caractéristiques d’une résidence étudiante

Généralement, une résidence étudiante est constituée d’un immeuble comprenant plusieurs dizaines d’appartements dont des studios d’environ 20m² de surface, T2 ou T3 avec chambres séparées. Des garages à vélos et des parkings pour voitures individuelles sont également disponibles, ainsi qu’une salle de sport équipée, une salle de vie commune et un accès internet.

Les points forts d’une résidence étudiante

Le premier avantage d’une résidence étudiante, c’est certainement l’équilibre parfait entre intimité et convivialité. Cela ressemble à de la colocation dans un grand immeuble, mais où chacun dispose de son espace privé. De nombreuses nationalités s’y rencontrent, ce qui est agréable quand on est jeune et désireux de tisser de nouveaux liens. Un tel type de résidence est également avantageux quand on n’est pas féru de ménage et de bricolage.

Par ailleurs, une résidence étudiante est très sécurisée, notamment à l’entrée des immeubles et de chaque chambre. Un agent de sécurité est présent à toute heure. Dans une telle location, les appartements sont équipés et meublés pour accueillir les locataires qui disposent tous d’une salle d’eau, d’un coin cuisine et d’un espace de vie central avec un lit et un bureau. Une laverie et un service d’intendance complètent les commodités. D’autres services comme les courses et le ménage sont disponibles en option, et ce type de résidence est généralement situé à proximité immédiate des grandes écoles et des facultés de la ville, notamment à Montpellier, l’un des plus grands centres universitaires de France.

Les handicaps d’une résidence étudiante

Ce qu’on peut reprocher en premier lieu à une résidence étudiante, c’est le loyer qui peut atteindre 900 euros mensuels à Paris intramuros et autour de 500 euros à Lyon et Montpellier. A ces loyers s’ajoutent des frais administratifs de 150 à 750 euros. Cependant, les appartements en résidence étudiante sont éligibles à l’aide personnalisée au logement (APL).

Vivre dans une résidence étudiante à Montpellier ou dans une autre grande ville universitaire comporte aussi des désavantages liés aux règles de vie parfois jugées trop strictes que tout résident doit suivre. Les visites sont parfois interdites à partir d’une certaine heure, et la plupart du temps, une personne qui n’habite pas la résidence ne peut pas passer la nuit dans celle-ci.

Related Articles

Quels sont les avantages avec les programmes neufs ?

Claude

L’intérêt d’utiliser la visite virtuelle pour un agent immobilier

Irene

Investir sur une propriété immobilière au bord de la mer

Claude

Leave a Comment